Qui se cache derrière comyourself ?

Avant de te parler du défi que je me suis lancé avec la création de ce site, j’aimerai te poser quelques questions (si tu es d’accord hein ;).

Est-ce que tu t’es lancé dans le freelancing pour fuir le salariat ?

Maintenant que tu es un freelance aguéri, as-tu conscience que le freelancing ressemble très fortement à un job de salarié ?

Pas un « patron », mais plusieurs (tes clients)…

Parce qu’entre nous, en tant que freelance indépendant, tu :

  • es limité par le temps et le nombre de missions que tu peux accomplir
  • es dépendant de clients parfois difficiles (tu sais… quand tu leur tends le bras et qu’ils te prennent la jambe)
  • as tout un tas d’inconvénients que les salariés n’ont pas (les congés, la sécurité, la gestion administrative, un CA qui ne dépend que de toi…)

Est-ce mal ?

Non.

Est-ce que tu envisages de rester freelance longtemps ?

Je ne peux pas répondre à ta place.

Le freelancing, c’est génial pour se mettre à son compte rapidement à moindre frais, pour tester son projet entrepreneurial, pour tester aussi ses compétences et ses capacités.

Le truc, c’est qu’à terme, si tu es ambitieux (et ce n’est pas un gros mot), tu vas avoir envie de plus. Tu vas envisager de déléguer, de sous-traiter, de travailler moins, de créer des choses pour toi (et plus pour tes clients).

Le petit hic, c’est que pour en arriver là, tu dois te dégager du temps pour construire ton propre business model, établir une stratégie et un plan d’actions.

Et bien souvent, tu ne sauras pas par quoi commencer.

Parce que tu as tes missions à assurer.

Parce que c’est compliqué de déléguer une partie de son business à quelqu’un autre (aussi compétent soit-il).

Mais aussi parce que tu dois recommencer quelque chose de nouveau et sortir de ta zone de confort.

Un vrai cercle vicieux !

C’est quoi LA solution ?

 

Et si tu reprenais ta vie et ton business en main ?

Que veux tu vraiment faire dans les prochaines années ? Si tu avais une baguette magique, où serais-tu en ce moment ?

La solution, tu l’as déjà en toi. Seulement, c’est dur de la trouver seul quand on se sent perdu parce qu’on ne sait pas par quoi commencer.

Comyourself est né en février 2018. Il est né d’un triste constat, d’une prise de conscience où je me posais moi aussi ces mêmes questions que toi.

Je te raconte…

Une histoire de cases et de citation…

Un mardi pluvieux du mois de février 2018.

Je sortais tout juste d’un burn-out.

Marre de travailler pour une reconnaissance proche du néant, avec une confiance en moi au ras des paquerettes.

Marre de m’investir pour des personnes désinvesties. Avec une motivation aussi plate qu’une planche à découper.

Marre de ne pas trouver de sens à ces actions que j’exécutais sans réfléchir. Mon cerveau se nourrissait d’un vide intellectuel affligeant.

Bref.

Ce jour de février 2018, je me retrouve dans une salle d’attente, sur une chaise usée par le nombre de personnes qui s’y sont assises avant moi…

J’attends pour rencontrer l’accompagnatrice qui me suit depuis quelques semaines. Une experte en reconversion professionnelle.

La boule au ventre, j’attends son verdict. J’ai besoin d’aide et de soutien pour débroussailler mon projet professionnel.

Les minutes sont longues. Je fixe un tableau d’affichage en liège en face de moi. Sur un Post-it, une citation d’Oscar Wilde : « Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris. »

« Stéphanie…? »

C’est mon tour. Mon ventre joue aux montagnes russes. Le stress…

Dans son petit bureau mal éclairé, assise sur une énième chaise élimée, je présente mon projet de création d’entreprise. La sentence tombe :

“Les tests que vous avez passé sont formels Stéphanie. Vous ne savez pas vous vendre. Vous êtes persuadée qu’un job vous rendra heureuse. Vous risquez d’être déçue.”

Euh… Black out dans mon cerveau. En l’écoutant débiter ses paroles  incompréhensibles, je l’imagine en train de coller des étiquettes sur des livres d’école… Sauf que là, les livres d’école, c’est moi !

Je ne me rappelle même plus de ce que je lui ai répondu.

Tout ce que je sais, c’est que toutes les étiquettes qu’elle vient de me coller sur le dos, on me les a déjà collées avant. C’est un fait : je ne sais pas ME vendre… Sauf qu’en fait, je n’en ai jamais eu l’intention.

Et c’est « grâce » à ces jolies petites étiquettes collées à la glue que ce jour là je suis sur cette chaise bancale, à essayer de me débarrasser de la colle forte. En face d’une personne blasée (encore).

Sauf que là, ça suffit la léthargie. J’ai besoin d’agir. À combien de personnes a-t-on tenu ce discours avant moi ?

En quittant ce petit bureau étriqué, je revois ce Post-it…

Le déclic ! “Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris.”

C’est bon, je sais. Je vais gentiment arrêter de cocher toutes ces cases et retirer ces étiquettes qui pèsent lourd sur mes épaules. Le moule, je vais en sortir. ET je vais l’éclater !

Comyourself est né ce jour-là.

Dans ma tête pour commencer. Et je n’ai rien lâché jusqu’à aujourd’hui, même si j’ai essuyé des échecs, franchis des obstacles qui m’auraient semblés insurmontables il y a quelques années (te raconter cette histoire en fait parti).

Chaque entrepreneur que j’ai rencontré depuis m’a conforté dans l’idée que j’étais sur la bonne voie. Parce que pour être heureux, il faut être libre, vraiment. Libre d’être soi. Dans la vie personnelle ET professionnelle.

Personne n’est une case.

Personne n’est identique.

Personne ne devrait se brider pour faire plaisir aux autres.

Si tu l’acceptes, j’ai envie de t’aider à être toi : un entrepreneur maître de son entreprise, qui ose se montrer tel qu’il est, qui se démarque et qui va au bout de ses rêves. J’ai envie que tu sois (vraiment) libre. Pour donner du sens à ton business. Et pour sortir de cette fichue case dans laquelle on essaye de t’enfermer.

logo2 comyourself

Comyourself,

c’est pour qui ?

Si tu es freelance et que tu as envie de sécuriser tes revenus en créant un business web, tu dois être visible sur le net. Tu vas devoir oser te différencier.

Ok d’accord, mais concrètement, comment tu peux faire ?

Réinventer la roue ne sert à rien. Copier sur les petits voisins non plus. Piquer les méthodes, hacks et autres tips ne t’aidera pas non plus.

Il faut être toi, avec ta propre personnalité, ton propre regard, ton propre avis. Et puis c’est TOUT !

Si tu veux arrêter d’être tributaire de tes clients et que tu as envie de bâtir une ton propre business model, j’ai crée Comyourself pour TOI.

Mon objectif avec ce site est de t’aider à créer un business web stable, qui te rend heureux et libre (tant qu’à faire).

Sur ce site, tu trouveras tout ce dont tu as besoin pour construire un business solide… même si tu dois te retrousser les manches si tu veux que ça fonctionne.

Les techniques faciles, c’est de la poudre aux yeux pour te faire avaler des couleuvres ! Parce qu’en réalité, si c’était aussi facile, tout le monde y arriverait. MAIS, c’est possible. Tout est possible si tu y crois vraiment.

Ma méthode ?

Le marketing c’est super. Mais si tu ne prends pas en compte l’humain qui se cache derrière la technique, ça ne marche pas. C’est pour ça que quand je coache un entrepreneur, je travaille toujours sur ces 2 aspects, car pour moi, c’est indissociable.

Maintenant, tu te demandes peut-être qui je suis ?

Stéphanie coach Comyourself

Qui

suis-je ?

Je suis Stéphanie, créatrice de Comyourself, Coach pour les Freelances qui veulent arrêter de “troquer” leur temps contre de l’argent.

J’accompagne les entrepreneurs du web depuis 2018.

Ma spécialité ? L’inbound marketing, ou l’art d’attirer des clients sans prospecter.

J’ai 3 casquettes à mon actif (Coach, Formatrice et Freelance).

Quand j’enfile ma casquette de freelance “boosteuse de contenus web”, j’accompagne les entrepreneurs en :

  • Plaçant leurs sites web dans les premières places Google.
  • Créant leur stratégie pour transformer leur site en aimant à clients (qualifiés).
  • Rédigeant des textes qui convertissent leurs prospects en clients fidèles.

Quand j’enfile ma casquette de Coach, je travaille sur l’état d’esprit de mes coachés. Parce que leur réussite se passe d’abord dans leur tête (si tu travailles ton état d’esprit et ta façon de voir les choses, « rien n’est impossible », dixit Vanessa, une de mes coachées). Et quand tout est clair dans leur tête, on enchaîne sur leur stratégie marketing.

 

Sinon, en quelques mots, qui je suis ?

  • Une maman imparfaite assumée de 3 garçons géniaux (environ 99 % de leur temps).
  • Une entrepreneuse qui a décidé de tout plaquer pour aller vivre à l’autre bout du monde.
  • Une addict aux tablettes de Crunch (oups).
  • Une ancienne timide (mais genre, méga ultra timide).
  • Une comique ratée qui persiste (taux de réussite : plus ou moins 50 %).
  • La phrase que je déteste le plus “je ne sais pas ME vendre”… grrrr, on ne se vend pas (c’est interdit d’ailleurs).

Maintenant à ton tour :

de quoi as-tu besoin pour avancer plus vite ?

Tu veux lancer ton site web pour vendre sans prospecter, ne plus dépendre du bon vouloir de tes clients, développer une communautée qui te suivrait jusqu’au bout du monde…

Mais tu ne sais pas par quoi commencer ? Tu manques de temps, entre ta vie perso et tes missions de freelance ?

Je t’offre 2 formations pour t’aider à y voir plus clair.

Créer un produit irrésistible

Créer une offre irrésistible.

Tu as envie de créer un business web, en parallèle de ton activité de freelance. Mais tu ne sais pas par quoi commencer…

7 étapes indispensable pour créer ton offre et ta stratégie de com’ (comment se démarquer, définir son persona, son produit…).

s'organiser quand on est freelance

Être plus productif.

Oublie les méthodes d’organisation toutes prêtes (et qui ne te conviennent pas).

Je te propose 7 jours pour passer à l’action, être plus efficace et prendre (enfin) du temps pour toi (sans culpabiliser).